Imprimer

- Les autres productions :

 

 
Des terres cuites vernies

 

 
Image
 
 
 
 
Ces pièces en terre cuite vernissée présentent une forte
inspiration des arts africain et mauresque mis en vogue par les nombreuses expositions de la fin du 19e et du début du 20e siècle. Elles sont le plus souvent marquées d’une fleur de lys en creux et d’une marque C 11A.
Cette production a été de brève durée. 
 
 
 

ImageImageImage

 

 

 

Les sujets blancs

Faussement appelés craquelés .
 

Image
Forme 5673

 

A Sarreguemines ces sujets qui apparaissent après la Première Guerre mondiale vers 1925 ne présentent pas de craquelures volontaires. Au contraire ils sont parfaitement lisses blanc ou blanc-cassé et de teinte uniforme. Très rarement ils peuvent être rehaussés d'autres couleurs

Certains de ces sujets sont aussi produits en en majolique.

 

Image
 

 

 

 

 

 

 

 

Forme 5171

Image
Forme 5351
Image
 
Image
Forme 5434

 

Image
Forme 5127
Forme 5056
Image
 

 

 

ImageForme 5963
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Image

Forme 5139 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les lustres
  

Image

Comme beaucoup de faïenceries de l’époque, la société Utzschneider et Cie a produit des "faïences lustrées".


Il s’agit de faïences fines recouvertes d’une couche d’oxydes métalliques délayée dans un solvant qui imite les métaux précieux comme l’or, le platine et l’argent dans un premier temps (vers 1820).

Image

Cette technique de décoration a été mise au point à Valence et à Burgos lors de l’occupation de l’Espagne par les arabes. Ainsi le lustre rosé qui présente des irisations prendra le nom « Burgos » lieu présumé de sa création. Il semble que ces techniques soient arrivées en France après avoir transité par l’Angleterre. En Grande Bretagne au 19° siècle on produira des faïences fines partiellement ou totalement recouvertes d’un lustre métallique et colorées.

ImageEn France, on a coutume de les appeler  "Jersey" du nom de l’ile Anglo-normande par Image
où elles transitaient pour des raisons de
droits de douane.  Sarreguemines a également produit des pièces de ce type parfaitement imitées au détail  près du fond de la base des objets qui est convexe sous les "Jersey " et concave sous les pièces sarregueminoises.

Vers la fin du 19° siècle, Utzschneider et Cie. Produira des pièces lustrées à base de cuivre. Pour en améliorer le rendu et lui donner l’aspect du lustre or plus rouge, ce lustre était souvent posé sur des terres rouges ou des terres à feux rouges.

Image
Théières terre à feu   -    Lustre cuivre    -    Jersey