Imprimer

MES 28 JOURS

Série de 12 assiettes illustrées
d'après Albert GUILLAUME

.. La série reprend les images de l'ouvrage du même nom. Elle peut être considérée comme la suite de la série objet du coup de cœur de février 2009. Elle doit son titre à l'expression populaire «aller faire ses 28 jours» ou «aller aux 28 jours» qui signifiait aller effectuer une des 2 périodes obligatoires d'instruction de 4 semaines (28 jours) pendant son affectation dans la réserve de l'armée active.
Inspirées par l'exemple suisse, les périodes d'exercices, fixées par la loi, ne sont pas pour le commandement un moyen d'entraîner les réserves mais plutôt celui de vérifier le bon fonctionnement des services.

Ces rappels à l'activité étaient fixés à :
- 2 périodes de quatre semaines pendant le temps de l'affectation dans la réserve de l'armée d'active
- 1 période de quinze jours pendant celui de l'affectation dans la territoriale

Le soldat mis en congé à la fin du service militaire, et «renvoyé dans ses foyers», était convoqué environ quatre ans plus tard pour «faire ses vingt-huit jours», généralement au printemps ou à l'automne pour la réserve de l'armée active.

Pour la période à effectuer dans la territoriale, qui ont lieu beaucoup plus tard, l'organisation est bien moins rigoureuse. Le réserviste etait essentiellement entraîné à la surveillance du territoire (routes, gares, voies ferrées).

La loi de 1908 abaisse ces périodes respectivement à 23, 17 et 9 jours, elle reporte aussi le délai d'appel à deux ans.

Image
N° 1
Sans légende

Image
N° 2

-Le caporal (lisant). "Si l'intérêt du service veut que la discipline soit ferme, il veut aussi qu'elle soit paternelle… (Après une pause) Ainsi une supposition, par exemple… C'est comme si moi que je vous parle j'vous f…… deux jours d'consigne vous d'vez m'considérer néanmoins comme qui dirait vot' père… parce que la discipline qu m'force d'vous pas tout tolérer doit être paternelle! Vous m'comprenez j'pense!"

Image
N° 3

"qu'est ce que vous avez la dedans?"
"Sergent c'est mes civilités..."

Image
N° 4

le fusil e dévisse en six parties….
Y dévisse pas, annimal y s'démonte

Image
N° 5 INSPECTION DU GENERAL

Voyons, mon ami, quel soin devez-vous prendre avant de partir aux manœuvres?
Mon général, il faut que mes chaussures soient engraissées….

Image
N° 6 CRUELLE ENIGME

Ecole de compagnie.
Au commandement de marche, la première section s'arrête!?!?

Image


N° 7

2 jours de corvée du sergent Minouchot : s'est mouché à haute voix pendant la lecture du code pénal.

Image
N° 8

Je m'en f….., je m'en lave les mains comme Alphonse Pilate!

Image
N° 9

Pourquoi regardez-vous vos pieds? Est-ce qu'ils vous regardent eux?
Non sergent
Eh bien alors vous voyez qu'ils sont moins bêtes que vous!

Image
N° 10
A L'ECOLE DES CLAIRONS

Quand y 'a le feu, que fait le clairon de garde?
Y sonne l'extinction des feux.

Image
N° 11

"4 jours de consigne à salué cette officier avec sa pipe dans ses dents".

Image
N° 12

D'abord on doit se taire quand'on parle à un supérieur!

La préface de l'ouvrage d'où sont tirées les vignettes de cette série est due au peintre Edouard Detaille (1848-1912).

·Ces assiettes de type "lentille" comportent deux trous pour l'accrochage dans le talon. Elles ont un diamètre allant de 21,5 à 22,2 mm. On peut remarquer que les vignettes ne suivent pas l'ordre d'apparition dans l'ouvrage de référence.

ImageImage·
Marques de la série

Ceci nous permet de préciser qu'il existe deux catégories d'assiettes ou 2 séries pour les puristes. L'une porte la marque de la série au revers, l'autre la marque I17 Contrairement à la série Mon Régiment, nous n'avons pas trouvé d'assiette portant la marque I 23.

Il a également été tiré des cartes postales de l'ouvrage, certaine reprennent des vignettes de la série comme le montre l'exemple en dessous.

Image