Imprimer

Les productions populaires destinées à l'exportation

 (Etats-Unis, Canada  et Royaume-Uni ...)

L'observation des faïences produites par les usines de Sarreguemines & Digoin nous amène à constater que le soin apporté à la décoration des pièces varie selon leur destination. Il y a une grande différence entre les fleurs d'un vase destiné aux salons de la fin du Second Empire et celles d'une assiette dite populaire peinte à la même époque.
Une découverte récente montre qu'au sein d'une même catégorie cette différence existe selon que la pièce est destinée au marché local (français ou allemand) ou à l'exportation.
Acquises récemment en Amérique du Nord, deux assiettes de la série des "Sujet ruraux" nous le prouvent.
Sur la première assiette montrant le prétendant, on remarquera les traces très marquées laissées par la brosse qui permet de poser les couleurs au travers du pochoir.
Cette assiette porte la marque I 22 (Digoin & Sarreguemines). Sur la deuxième assiette montrant le prétendant, les aplats sont parfaitement lisses, ils ont été colorés au pulvérisateur, technique introduite à Sarreguemines à l'extrême fin du 19e/début du 20e siècle. Cette pièce porte la marque I 23 (Made in Germany).

 Une étude plus poussée permet d'observer que les couleurs des petites surfaces ont été posées à la brosse : le rouge des fleurs et de la cravate, le bistre des traits, le jaune des épis de blé de l'aile . On remarquera aussi que l'application à la brosse a été faite avec soin et que les imperfections des aplats sont peu perceptibles.
Les collectionneurs puristes qui, jusqu'alors constituaient leurs séries avec des pièces de la même marque, devront donc faire attention maintenant également à la méthode de colorisation : à la brosse ou mixte brosse et pulvérisateur 


Image.Image

ImageImage

      A gauche la version ordinaire, à droite la version export

 

Image

 Ce montage montre la vignette du prétendant avec
à gauche la version normale et à droite la version export

Pour l'instant nous n'avons pas rencontré de  "Bustes militaires français"  ou de "Physionomies" en mode de colorisation mixte. Nous connaissons par contre la série sur dite "Sujets Pickwick" dont le décor central est colorisé à l'aérateur et la frise de bordure posée à la brosse. Cette série dont la légende est en anglais n'était  de toute évidence  pas destinée aux marchés Français ou Allemand.
Nous ne savons pas quand cette différence de traitement a commencé mais dans les cahiers de l'ingénieur C.Chérix à la date du 18 mars 1901 on peut lire :
"Etabli le prix de revient de l'assiette lentille n°2 et de l'assiette plate ordinaire en sujets ruraux, de la garniture de toilette marocaine. Cuvette Davenport n°2 pot de nuit beira rodonda à couv. n°5, boites à brosses et savons unies, en fleurs variées sur fond pourpre, vert, jaune etc. demandée par Rouchon." (sic)

Les assiettes destinées à l'exportation que nous avons examinées sont bien des  assiettes plates n°1 à talon rond de 257 mm de diamétre. Les assiettes ordinaires observées sont elles des assiettes plates n° 0 à talon plat dont le diamétre varie de 257 à 263 mm.

Pour compléter la base de connaissances de l'association, nous attendons vos témoignages et vos suggestions.

 

Henri Gauvin