- Les grès 

 
A Sarreguemines Ils sont  extrêmement variés.
            
le grès est une céramique à pâte dure cuite à haute température (1200/1300°), elle subit de ce fait une vitrification naturelle. La pâte est un mélange d'argile et de sable.

        La faïencerie de Sarreguemines a produit :
 
Image 
- Des grès fins polis   vers 1800     Première mention 1806  
 
imitant les pierres dures, comme le jaspe, le porphyre, le marbre des pièces sont visibles au château de Fontainebleau ou à la cathédrale de Trèves.
Cette production très couteuse fut réservée à des commandes de prestige. 
             
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
- Des grès fins, (copies des productions anglaises de Wedgwood.)    Première mention 1827
         

Image
 Image
 
Ces productions ne portent pas toujours de marque de fabrique. Il convient alors de se reporter à la première partie du livre "Sarreguemines les marques de fabrique"
 
qui explique le marquage particulier des grès fins mono ou bicolor pour les authentifier.
L'extrême qualité atteinte par la manufacture fit surnommer François Utzschneider le "Wedgwood français".
 
 

 
 
                      
- Terre noire (grès noir émaillé dit Smearblack en Angleterre)   vers 1810 première mention 1837
 Image
 
  
 
 
 
  
- Terre d'Egypte (grès brun)         vers 1820 
 
Première mention :Granit d’Egypte (sic)   1823  Terre d’Egypte 1837Image
  
 
Détail d'un modelage
 La fabrication d'objets avec cette pâte est difficile, la décoration tout comme celle des grès fins bicolors demande des ouvriers très spécialisés.

Très chères ces productions semblent cesser vers 1840.
 
 
 

 
 
 
 
 
A partir du dernier quart du 19° siècle
 
 
 
- Des grès fins 
 
 
Image   Image
  
- Des grès émaillés
 
 
Image
 
 
- Des grès d’Ombrie.
 
 
Image 
 
- Des grès Toscans
 
Image
 
  
- Des grès au sel
 
                                Image  Image